Seigneur de la Rochette et Saules nommé en 1770

Nomination de Claude-Philibert Bernard de La Vernette (seigneur de la Rochette et Saules) au poste d’élu de la noblesse aux Etats du Mâconnais en avril 1770 :

     La même assemblée tenante Monseigneur l’Evêque (Gabriel-François Moreau – 1721-1802, dernier évêque de Mâcon et président des Etats du Mâconnais) a dit qu’il avait reçu une lettre de m. le Comte de Saint-Florentin (Louis Phélypeaux de Saint-Florentin – 1705-1777, il fut ministre sous Louis XV) en datte du sept du courant par laquelle le ministre déclare que sa majesté trouve bon que m. deLa Vernette bénéficie pendant le reste de la présente triennalité les fonctions d’élu de la noblesse dont la place est vacante par la mort de m. Demontrichard comme il les a remplies durant la présente triennalité et lecture ayant été faite de cette lettre monseigneur de La Vernette par un discours éloquant et vrayment patriotique a objecté que ses devoirs indispensables ne luy permettent pas d’accepter la place qui luy est offerte, mais que jusqu’à ce que sa majesté ait définitivement fait connaître ses intentions, il continuerait d’exercer les fonctions,

a quoy Monseigneur a répondu que les états ne consentiraient jamais qu’à regret que l’on intervertisse l’usage pour dispenser m. de La Vernette des fonctions qu’il a déjà remplies pendant la présente triennalité si avantageusement pour l’utilité du pays et qu’il prie de sa part m. le Comte de Saint-Florentin de ne pas priver le pays de secours que l’on a droit de se promettre du zèle et des lumières d’un aussy digne représentant du corps de la noblesse, sur quoy il a été arrêté que la lettre de m. le Comte de Saint-Florentin ainsi que le discours de monsieur de La Vernette seront enregistrées à la suite des présentes.

     La Chambre a nommé Messire Claude-Philibert Bernard de Lavernette, chevalier de l’ordre royal militaire de Saint-Louis, lieutenant du roy de la province de Bourgogne au département du Mâconnais et de la ville de Mâcon y commandant, pour élu de la noblesse pendant la triennalité prochaine, lequel a accepté ledit employ et a promis de l’exercer et procurer autant qu’il lui serait possible, le bien et le soulagement du pais, tant à Dijon, que ailleurs pendant ladite triennalité et a fait sa prestation de serment.

 

Prochainement, le discours intégral de Claude-Philibert Bernard de la Vernette...